L'ART UNIFIÉ :

... Aujourd’hui émerge, de façon éparse, un paradigme cognitif qui commence à établir des connections entre des sciences et des disciplines

non communicantes. Nous savons que lemode de pensée ou de connaissance compartimenté nous conduit à une intelligence aveugle, dans la mesure même où l’aptitude humaine normale à relier les connaissances s’y trouve sacrifiée au profit de l’aptitude non moins naturelle à séparer. Car connaître, c’est dans un premier temps séparer pour analyser, puis relier pour synthétiser ou complexifier. La prévalence disciplinaire, séparatrice du paradigme nous fait perdre l’aptitude à relier, l’aptitude à contextualiser, c’est-à-dire à situer une information ou un savoir dans son ensemble. Nous perdons l’aptitude à globaliser, c’est-à-dire à introduire les connaissances dans un tout plus ou moins organisé. Or les conditions de toute connaissance pertinente sont justement la contextualisation, la globalisation.»...

O

X

Y

GEN

Il est intéressant de constater que cette tendance à abolir les frontières, à remettre en question les acquis et les règles établis se généralise. Que ce soit en mathématiques ou en physique où différents travaux afin d’unifier les différentes théorie en une seule reste une des principales préoccupation des chercheurs. Idem en économie, certaines voix, en faveur d’une fusion avec la sociologie se font entendre(« Philosophy of Economics » de Don Ross), jusqu’en politique ou la fin du clivage gauche droite, au profit d’un comportement circon-stanciel des élus, est en train de prendre le pas et de s’imposer comme une évolution irréversible annonçant la fin des partis politique traditionnelle.

En réalité, ces différents genres d’art restent bien plus virtuelles que ce que la théorie nous l’enseigne et dans les faits il y a de très nombreuses œuvres contemporaines qui conservent une grande part de modernité voir de classicisme. Pour la majorité des artistes, la question ne se pose pas, elle s’impose comme une suite naturelle de son évolution génétiquement programmée. Cette évidence déborde de partout. Jusque dans l’art contemporain, où la plupart des artistes du moment, utilisent bon nombres de règles issues de la période pré-contemporaine et même si celles-ci subissent un relifting de bon ton, leurs origines et l’impériosité de leur présence, n’en reste pas moins clairement identifiable. La proposition suivante de l’artiste contemporaine Ya Yoï Kusama fait partie de

Quand est-il de l’unification de l'art dans son milieu ?

En suivant le lien ci-dessous vous pourrez visionner les 16 œuvres réalisées en vue de l'exposition “Un monde voilé".

Hélas, celle-ci ne vit jamais le jour et bien que mon utilisation de la burqa ne soit qu'un prétexte me permettant d'explorer d'autres voies en lien avec nos peurs ancestrales et l'inconscient collectif, mes galeristes, par manque de courage et de convictions refusèrent tous de me suivre sur ce chemin, qu'ils considérèrent unanimement comme peu rentable, délicat et dangereux.

Dans ce diaporama, en plus des œuvres proprement dites, vous trouverez 35 gros plans et quelques réflexions personnelles vous permettant de mieux appréhender l'ensemble.

 




 

 

UN MONDE VOILÉ

2013 L'EXPOSITION DU REFOULÉ, REFOULÉE

LIVRE ESSAI 

 SUR 

 L'ART DES "CENT TITRES"

 

 DISPONIBLE EN VERSION PAPIER 

 & EBOOK 

 

L'OEUVRE EST UN MIROIR DANS LEQUEL, PAR DE SUBTILES MÉTAPHORES, L'ÂME EXPOSE A LA CONSCIENCE LES FANTÔMES DE SON HISTOIRE.

Pour peu que la somme d’informations à traiter dépasse notre capacité de synthèse, on perçoit dans une œuvre ce qui nous est le plus facilement identifiable et l’on assemble objet par objet une réalité relative et cohérente issue d’un tri sélectif opéré inconsciemment qui nous définit. L’art des «Cent titres» consiste à favoriser l’émergence sur une même composition d’une multitude d’interprétations possibles dont les plus extrêmes dans un équilibre où rien ne prédomine afin que le sens de l’œuvre soit uniquement induit par le vécu de son interprète.

 Lorsque la composition le permet, l’observateur à travers l’interprétation de son ressenti, soulève le voile sur ce qu’il est et se dévoile bien au-delà de son désir.
Imaginez une altercation avec un inconnu : celui-ci vous insulte sans vous connaître. Instinctivement, afin de vous atteindre, il choisira les mots ou maux qui à son propre regard sont les plus blessants, forcément ceux qui l’affecteraient le plus. Dans le choix de ses insultes et sans même s’en rendre compte, l’agresseur vous dévoilera ses propres zones de fragilité. C’est le sens de ma démarche; créer des miroirs qui révèlent à ceux qui s’y connectent quelque chose sur eux-mêmes, l’œuvre n’étant que le support neutre dont l’inconscient a besoin pour se livrer.

À partir du 16 Juin 2019

Si vous commandez la version livre, vous aurez droit également à la version e-book - Téléchargeable immédiatement après votre règlement. Au prix du livre, Il faut ajouter 5 € pour les frais de  livraison. Les 200 premiers livres commandés, seront dédicacés.

L'ART DES CENT TITRES

AUTO-PSY DE DEUX OEUVRES

Il m'a fallut trois années d'écriture et de réflexion pour réaliser cet ouvrage  intitulé : l'Art des "Cent titres", mais tout y est ! Ce livre très détaillé vous dévoile les différentes techniques, règles, principes et  méthodes afférentes à cet art nouveau. Afin de rendre plus concret la partie théorique, en complément j'ai réalisé les "auto-psy" complètent de deux oeuvres majeures, au sens strict et non narcissique du terme. Compositions dont l'étude fait la synthèse de  ce que la pratique de cet art m'a enseigné au fil des ans. 

YVES KRIEF

@2019 2015 - Yves Krief - Website - Photograffeur est une marque déposée

  • Facebook - Black Circle